L'origine de la sophrologie

Le sophrologie a été créé en 1960 par Alfonso Caycedo neuropsychiatre, inspirée de techniques orientales (yoga, méditation) et occidentales (training autogène de Schultz et relaxation progressive et différentielle de Jacobson) et orientée par la phénoménologie (Binswanger, Husserl, Heidegger). 

La sophrologie est un ensemble de techniques spécifiques de relaxation, dynamiques ou statiques, associées à des techniques de respiration et d'évocations positives.

Elle agit ainsi à trois niveaux : émotionnel, cognitif et comportemental.

Elle consiste à favoriser une unité harmonieuse entre nos émotions, nos pensées et nos comportements.

Elle permet d'agir sur l'esprit et le corps en même temps pour tendre vers plus d'harmonie.
Elle amène à mobiliser de façon positive les capacités et ressources qui existent en chacun de nous.

Elle vise à renforcer les structures saines de la personnes pour maintenir l'équilibre entre les pensées, les émotions et les comportements.

Elle améliore notre qualité de vie !

Méthode psycho-corporelle et psychosensorielle, c'est un processus d'apprentissage infini !

La motivation sera le moteur principal au bon développement et renforcement de sa capacité d'autonomie. 

La qualité d'écoute du sophrologue privilégie le renforcement du positif sans négliger ce qui ne va pas.

Nous apprenons à différencier nos sensations, nos émotions, nos pensées, à respecter nos valeurs existentielles pour vivre plus en harmonie avec notre environnement.