La sophrologie ...

C'est une discipline spécifique du domaine des Sciences Humaines crée en 1960 par le professeur Alfonso Caycedo, neuropsychiatre. Elle utilise un ensemble de techniques simples qui associent la respiration, les mouvements du corps et les visualisations positives.
Elle amène à mobiliser de façon positive les capacités et ressources qui existent en tout être humain.

Elle vise à renforcer les structures saines de la personnes pour maintenir l'équilibre entre nos pensées, nos émotions et nos comportements.

Elle agit sur la qualité de notre sommeil, améliore notre qualité de vie ...


C'est un processus d'apprentissage infini ...

Pour développer et renforcer sa capacité d'autonomie, mieux vivre son quotidien en toute circonstance, privilégier une démarche positive et mettre entre parenthèse nos pensées négatives.

Pour ajuster son équilibre ...

Pour plus d'Harmonie.


Différencier nos sensations, nos émotions, nos pensées pour accueillir et respecter notre vécu.

Minimiser les désagréments générés par nos dynamiques personnelles et professionnelles.

Développer nos ressources positives en lien avec notre environnement.


Elle est basée sur 3 principes fondamentaux ...

Amener le schéma corporel à plus de réalité vécue :

  • Apprendre à observer, écouter le corps dans son unité, nos ressentis corporels (sensations, émotions, pensées) nous connecter avec tout ce qui est vécu véritablement dans notre intérieur tant physiquement que mentalement et en lien avec l'extérieur. La répétition de cette écoute attentive centrée sur soi nous permet d'accéder à nos ressources et de mieux percevoir nos fonctionnements.

Renforcer l'action positive :

  • Toute action POSITIVE orientée vers le corps et le mental développe ou renforce l'Être et agit en action structurante. Il s'agit de renforcer le capital santé, la vitalité.

Développer la réalité objective :

  • Apprendre à observer et écouter avec attention et congruence, voir les choses comme elles sont, sans a priori, dépourvues de tout jugement (porter un nouveau regard). Tenir compte de ses limites pour favoriser l'adaptation en douceur et l'ouverture à nos différences.